Maris - Patria - Altera

Les armateurs et syndicats s’accordent sur un protocole provisoire

Les armateurs et syndicats s’accordent sur un protocole provisoire

Publier le : 28 septembre 2023

Après 8 mois d’intenses négociations, la Direction Générale des Affaires Maritimes a organisé une cérémonie de signature du protocole d’accord provisoire entre les armateurs des thoniers senneurs français et espagnols avec les syndicats des marins ivoiriens à la grande pêche. La cérémonie a lieu à l’hôtel Palm Club sis à Cocody le jeudi 28 septembre 2023. Etaient présent le Colonel Aya Odette représentant le Ministre des Transports, le Colonel Nanihio Félix, représentant le Directeur Général des Affaires Maritimes et Portuaires, le Colonel Gbéi Dominique, Directrice de l’Administration des Gens de Mer et ses Collaborateurs, les cinq syndicats et les 10 armateurs français et espagnols. « Ce protocole d’accord provisoire vise à définir les engagements des parties durant la période des négociations, d’un accord sur les minimas sociaux pour les marins embauchés en Côte d’Ivoire afin d’en faciliter la conclusion » a déclaré le Colonel Gbéi Dominique. Ce protocole provisoire est le fruit de négociations difficiles mais nécessaires dans le but de convaincre les armateurs thoniers senneurs à accorder des minimas sociaux susceptibles d’aider à l’amélioration des conditions de vie des marins à la grande pêche confrontée depuis des décennies à des difficultés à assurer les diverses charges familiales et d’autres. Les négociations placées sous la supervision de la Direction Générale des Affaires Maritimes et Portuaires, ont tourné autour des salaires, de la déclaration sociale, de la formation de l’employabilité des marins, au mode de paiement des salaires et au mot d’ordre de grève. Un protocole d’accord définitif sera assurément une véritable bouffée d’oxygène pour les marins à la grande pêche et pour le secteur de la pêche en général qui a besoin de mieux se structurer pour faire face aux défis nouveaux. Toutefois, « L’acte de ce jour suscite des espoirs en ce qu’il permettra assurément une redynamisation du secteur de la grande pêche » a souligné le Colonel Nanihio. Notons que les missions des Affaires Maritimes en matière de gens de mer consistent principalement à mettre en œuvre la politique de gestion et de développement de l’emploi des gens de mer et assimilés ; assurer l’application de la réglementation relative à la profession des gens de mer ; régler les litiges issus de l’exécution du contrat d’engagement maritime ; initier et promouvoir la formation et l’emploi des gens de mer, y compris les marins exerçant sur les plateformes offshores ; mettre en œuvre la politique de bien-être des gens de mer.